15 octobre 2015
Actualités, Innovation

La chimie du végétal : un secteur en émergence

L’UIC Normandie soutient l’utilisation de ressources renouvelables, et a axé sa feuille de route sur la thématique : « Chimie Normandie 2020 – Pour une filière Chimie attractive, performante et citoyenne »

La chimie du végétal envisage l’utilisation de ressources issues de la biomasse en alternative totale ou partielle des ressources fossiles pour la fabrication de produits et de matériaux.

La chimie qui repose aujourd’hui à 93 % sur le carbone fossile est un acteur majeur, qui cherche des solutions innovantes pour réduire l’impact de leurs activités sur le changement climatique.

C’est dans ce cadre que l’UIC Normandie, en partenariat avec Nov&atech et avec le soutien de la DREAL Haute-Normandie, de la DIRECCTE Haute-Normandie et SEINARI, a organisé  le  9 octobre dernier une matinale sur la thématique :

 « La Chimie du Végétal : quel avenir ? »

Cette manifestation avait pour objectif de faire un état des lieux régional sur la chimie du végétal afin d’acquérir une meilleure compréhension de ses forces, de ses perspectives d’avenir et des moyens qui permettraient de favoriser son développement en région.

Le développement de la chimie du végétal serait-elle une des solutions pour pallier, dans le futur, à la raréfaction du carbone fossile ?

C’est ce que les 52 participants sont venus chercher à travers les interventions d’experts de la filière (ACDV et le pôle IAR) et le retour d’expériences d’industriels de la branche.

Ce que nous pouvons retenir :

  • La chimie du végétal est une filière complémentaire à la chimie base fossile, qui certes, ne pourra pas la remplacer en totalité, mais procure des produits à forte valeur ajoutée (au niveau des propriétés du produit en tant que tel, mais aussi au niveau sociétal, par la création de nouveaux emplois et de nouveaux métiers)
  • Notre région Normandie a un véritable potentiel de développement de cette filière : nombreuses surfaces agricoles exploitables, infrastructures offrant de nombreux atouts autour de l’axe Seine...
  • L’émergence de cette filière ne pourra se faire qu’à condition de créer un modèle économique viable, qui permettrait en particulier, l’accès à la matière première, mais aussi par d’utiles coopérations : partage des outils, de supports et de l’expertise existante en région, afin de relever collectivement ce challenge.

Le succès de cette rencontre et la volonté de l’UIC Normandie à s’engager dans cette filière marque sans aucun doute le point de départ à une action plus pérenne pour le développement de la chimie du végétal en région, en lien avec nos partenaires pour agir tous ensemble.

G. Renoux - Président de l'UIC Normandie

 

Jean-Charles Deschamps

Vice-président Nov&atech

Eric Firtion - Directeur de l'innovation de l'UIC et Délégué Général de l'Association Chimie du Végétal (ACDV)

Louis Tiers - Chargé de mission en intelligence économique du pôle compétitivité industries & Agro-Ressources (IAR)

Laëtitia Gerbe

Responsable des partenariats R&D chez TEREOS

Philippe Beauseigneur

Directeur des sites de SAIPOL

à Grand-Couronne et à Dieppe (Groupe AVRIL)

  

 

 

 

 

 

Nos actualités
Cybersécurité : un numéro vert 0 808 800 001 et un centre d'urgence cyber régional pour accompagner les entreprises normandes

Cybersécurité : un numéro vert 0 808 800 001 et un centre d'urgence cyber régional pour…

Enquête annuelle « relations DREAL / Industrie » sur l’année 2022

Enquête annuelle « relations DREAL / Industrie » sur l’année 2022

Evolutions des aides aux entreprises impactées par les prix de l’énergie

Evolutions des aides aux entreprises impactées par les prix de l’énergie